Chat malade : les 10 signes qui doivent vous alerter !

By Amélie | Santé et Bien-être

May 01
chat malade

Un chat malade ne se plaint pas. Il garde ses douleurs et sa faiblesse pour lui, afin de ne pas inciter le prédateur à le choisir comme proie facile. Mais du coup, cela se révèle compliqué pour vous de savoir s’il est malade et s’il a besoin d’être soigné.

Je vais vous aider à découvrir et à soigner la maladie de votre chat au plus tôt. Certains signes ne trompent pas. En les repérant dès le débuts, vous épargnerez un inconfort voir des conséquences graves à votre chat. Je vais également vous indiquer comment réagir en cas de chat malade !

Chat malade : les signes qui ne trompent pas !

1- Observez le comportement de votre chat :

chat aggressif

Il n’y a pas de raison pour que votre chat change radicalement de comportement du jour au lendemain. Si vous passez d’un chat dormeur et câlin à une pile électrique agressive, il y a un problème !  De même si vous avez un chat joueur qui soudainement s’isole et passe ses journées à dormir.

Vous pouvez également vous fier à certains aspect comme son rapport à la nourriture. Est-ce que votre gourmand cesse de se nourrir, ou est-ce que soudainement votre chat a faim sans arrêt ?).

Vous connaissez votre chat et vous pouvez “sentir” que quelque chose ne va pas, qu’il n’est pas comme d’habitude. Si un changement de comportement survient, surveillez votre chat dans les jours qui suivent. Un chat qui change de comportement peut tout simplement être un chat qui a mal. Si besoin, retrouvez ici mon article pour diagnostiquer la douleur chez le chat. S’il ne retrouve pas sa personnalité habituelle, vous avez probablement un chat malade. Sinon, c’est juste qu’il n’était pas d’humeur pendant une journée (cela leur arrive comme à nous! )

2- Vérifiez le pelage de votre chat :

Les poils chez le chats sont un bon indicateur de santé, comme c’est le cas chez les humains. Par exemple, chez nous, un cheveux gras ou terne sera signe de mauvaise santé. Un cheveux qui tombe peut être signe de carence alimentaire. Les pellicules peuvent être signe de stress. Bref, ce sont autant de choses que vous pouvez observer chez votre chat !

Si votre chat perd ses poils ou développe des pellicules, il y a sûrement un problème et vous devriez consulter. Par exemple, les pellicules chez les chats peuvent être un indicateur de diabète ! Si le chat est malade, il peut se lécher de manière obsessionnelle ou au contraire négliger sa toilette. Cela peut vous mettre la puce à l’oreille !

3- Votre chat présente-t-il des symptômes digestifs ?

via GIPHY

C’est assez facile à savoir. Vous verrez très rapidement si votre chat vomit (s’il ne fait pas le “ménage” avant que vous rentriez chez vous). De même, vous pourrez constater une diarrhée ou une constipation juste en regardant dans la litière de votre animal. Si vous retrouvez des “accidents” chez vous, il y a de fortes chances pour que vous ayez un chat malade.

Au passage vous pouvez vérifier s’il n’a pas de problème urinaire : si votre chat va souvent à la litière mais n’urine pas, cela peut être le symptôme d’un problème grave. Dans le doute, contactez votre vétérinaire !

4- Regardez ses gencives :

gencive chat malade

Un changement de couleur des gencives peut être le signe de maladies graves (ou juste de problèmes dentaires causant douleur à la mastication et donc amaigrissement). Prenez le temps de vérifiez la couleur des gencives de votre chat quand il est en bonne santé pour pouvoir vérifier régulièrement que la couleur reste inchangée (c’est assez facile pour les chats qui ont les gencives roses, mais Yuki a des gencives noires et j’avoue avoir plus de difficulté à voir s’il a des rougeurs et donc un risque de gingivite).

Si les gencives de votre chat tournent au jaune ou que vous remarquez des petits points rouges, prenez rendez-vous chez son vétérinaire.

5- Surveillez le poids de votre chat :

Une perte de poids peut, comme chez les humains, un symptômes sérieux à prendre en compte. Vérifiez donc que votre chat n’a pas perdu de poids. Attention, si votre chat perd 1kg c’est énorme. Si votre chat pesait 5 kg, il a perdu 20% de son poids ! Si vous pesez 60kg, c’est comme si vous perdiez 12kg d’un coup ! Vous auriez des raisons de ne pas vous sentir bien !

6- Les problèmes de peau à repérer :

Surveillez si votre chat n’a pas de démangeaison, de plaque sur la peau, de bouton… Pensez également à en profiter pour vérifier s’il n’y a pas de tiques ou de grosseurs. Si vous repérez quelque chose, emmenez votre chat chez le vétérinaire pour un diagnostique et un traitement adapté.

7- Vérifiez s’il n’a pas de problème respiratoire :

Ce sont des symptômes qui peuvent être plus faciles à repérer. Est-ce que votre chat éternue ? Tousse ? Siffle lorsqu’il respire ? Est essoufflé ? Comme chez nous, ces symptômes sont signes de maladie.
Lorsqu’un chat est en bonne santé, sa fréquence respiratoire est de 10 à 15 respirations par minute lorsqu’il est au repos. Une respiration plus lente ou plus rapide sont à signaler au vétérinaire. Vous pouvez voir le ventre de votre chat se soulever à chaque respiration, il suffit donc de compter avec un chronomètre ou un minuteur en main.

La maladie respiratoire la plus fréquente chez les chats est le coryza. C’est une maladie qui se soigne mais qui peut devenir grave si on ne la traite pas. Elle peut être causée par 3 virus différents qui ont des conséquences différentes. Le coryza engendre entre autres des problèmes respiratoires, mais aussi de la fièvre, des écoulements au niveau des yeux et du nez, voire des lésions douloureuses dans la bouche… Il vaut donc mieux la traiter rapidement ! Surtout que certaines formes du coryza peuvent être mortelles !

Il est également fréquent que les chats développent un asthme félin. Il vaut mieux en être conscient pour éviter toutes complications (en ayant chez soi les traitements dont il peut avoir besoin en cas de crise) et pour faciliter la vie du chat (par exemple, en lui épargnant la litière qui fait plein de poussière ou la fumée de cigarette à proximité qui irrite ses bronches).

8- Votre chat a du mal à se déplacer :

Attention à ce que votre chat ne se soit pas blessé ou contaminé en se battant avec un autre chat. Repérez les signes de blessures apparentes, et sinon observez au fil du temps si la boiterie diminue. Sinon appelez le vétérinaire.

De même si vous constatez qu’un membre de votre chat est comme paralysé, consultez votre vétérinaire en urgence !  Cela peut-être le signe d’un problème grave. La thrombo-embolie aortique paralyse en effet brutalement les pattes arrières de votre chat.

9- Les symptômes neurologiques chez le chat :

Si votre chat tremble ou convulse, amenez-le chez le vétérinaire qui fera une recherche d’intoxication, de maladie infectieuse ou malheureusement de problème au niveau du cerveau (type AVC).

10- Prenez la température de votre chat !

fièvre chat

Alors oui je sais, ce n’est pas forcément quelque chose d’agréable à faire mais… Vous pouvez prendre la température de votre chat à l’aide d’un thermomètre rectal. La température normale du chat varie entre 38° et 39°. En dehors de cette norme, vous devez consulter un vétérinaire. Si votre chat fait plus de 39°, il a probablement de la fièvre en lien avec une infection : coryza, abcès… Si votre chat fait moins de 38°, il est en hypothermie. Cela veut dire que son corps est trop faible pour réguler sa température.

Il peut être intéressant que vous preniez la température de votre chat avant d’aller chez le vétérinaire car la température augmente avec le stress. Ainsi, le vétérinaire pourrait trouver une température à plus de 39° alors que selon vos mesures, votre chat n’avait pas de fièvre.

Que faire si mon chat est malade ?

médicament chat

Attention aux soins à la sauvage ! Si l’auto-médication peut être dangereuse pour l’Homme, c’est encore plus vrai pour les animaux !  En effet, si nous avons une vague idée des effets des médicaments sur les humains, ce n’est pas le cas sur les animaux car on manque d’habitude !
Si votre chat a un problème de santé qu’il n’a jamais eu, emmenez-le chez le vétérinaire pour une consultation. Il pourra ainsi faire le diagnostic et vous fournir un traitement adapté. S’il présente les symptômes d’une maladie qu’il a déjà eu et pour laquelle vous avez encore des médicaments, prenez tout de même le temps de passer un coup de téléphone au vétérinaire pour qu’il vous indique si oui ou non vous pouvez essayer ce traitement auprès de votre chat malade.

Je sais que par mesure d’économie vous préférez éviter le vétérinaire. Mais ne pensez-vous pas que votre chat vaut bien plus cher qu’une consultation chez le véto ? Ne vous en voudriez-vous pas s’il arrivez malheur à votre chat parce que vous lui avez donné un traitement pour humain ? Je rappelle que les anti-douleurs pour humains sont très dangereux pour les animaux. Donc pas de doliprane, ibuprofène et autres si vous voyez que votre chat a mal! De même, ne tardez pas trop à consulter… il peut vite être trop tard… Même si heureusement, la plupart du temps, votre chat aura une infection bénigne (ba oui, parce que j’ai du commencer à vous faire peur là 😉  )!

 

Follow

About the Author

Hello ! Je suis Amélie, une des auteurs du blog. J'ai deux chats : Yang et Yuki (un petit gars et sa soeur). Je vous écris sur la santé des chats, mais vous donne aussi mes astuces pour vous faciliter la vie au quotidien tout en comblant votre chat de bonheur !