Comment savoir si mon chat a mal ? Découvrez les 18 signes de la douleur chez le chat !

By Amélie | Santé et Bien-être

Apr 30

La douleur chez le chat n’est pas forcément facile à repérer. Votre chat ne va pas vous dire avec des mots qu’il a mal à tel ou tel endroit. Difficile alors de suivre l’évolution d’une blessure à la patte ou de repérer des douleurs d’estomacs qui pourraient cacher quelque chose de grave.

Les chats ont tendance à garder leur douleur pour eux et à ne pas la communiquer. Cela leur permet de ne pas faire savoir aux prédateurs qu’ils sont des cibles faciles. Pour repérer la douleur chez le chat, il faut donc observer ses attitudes, la manière dont il se comporte avec nous mais aussi quand il est dans une autre pièce et pense ne pas être vu. Pour vous aider à avoir l’oeil sur d’éventuelles bobo ou maladies, je vais vous donner une liste des signes à surveiller pour détecter une douleur chez le chat (je précise qu’il ne faut pas obligatoirement retrouver TOUS ces signes chez votre chat pour vous dire qu’il souffre et qu’il faut éventuellement agir).

Les signes d’une douleur chez le chat :

douleur chez le chat

Il est géné dans ses déplacements :

  • Votre chat boite/ ne pose plus une patte au sol/ garde un oeil fermé…
  • Votre chat ne saute plus ou émet une plainte lorsqu’il le fait.

mon chat a mal

Votre chat devient agressif :

  • Votre chat réagit lorsque vous le palpez à un endroit particulier (miaulement, coup de griffe, fuite, repli sur soi….)
  • Il se débat lorsque vous essayez de le porter, que vous le caresser. Il peut vous griffer ou vous mordre pour se libérer de vos mains.

Son comportement change :

  • Votre chat ne fait plus sa toilette. Vous ne le voyez donc plus faire, mais vous constatez également que son poil est plus gras quand vous le caressez, qu’il est plus terne.
  • Le sommeil de votre chat change : il dort énormément ou plus du tout.
  • Il a des soucis pour aller à la litière et urine ou défèque en dehors de la litière. Il peut également uriner plus fréquemment que d’habitude.
  • Il ne bouge plus, ne joue plus, ne vous suit plus…
  • Il ne boit plus ou ne mange plus (cela peut être un signe d’alerte chez un chat gourmand !  Par exemple si Yuki ne mange pas, je le surveille durant la journée).
  • Il se lèche fréquemment une partie du corps.
  • Il évite les endroits lumineux
  • Votre chat s’isole. Il se met à l’écart le temps de guérir. Cela lui permet de ne pas être manipulé le temps de la guérison, mais surtout il tente ainsi de se dissimuler aux yeux des prédateurs. A la maison, cela lui permet d’éviter les coups accidentels  (pied sur sa queue, manipulation hasardeuse, portage…).

Il se plaint :

ronron chat douleur

  • Votre chat se plaint, il miaule plus qu’il n’en a l’habitude, ses miaulements sont différents.
  • Il ronronne beaucoup. En effet, on imagine souvent que les chats ronronnent quand ils sont heureux et bien dans leur peau mais c’est faux. Ils ronronnent également lorsqu’ils ont mal ou qu’ils sont stressés. Par exemple, votre chat ronronne peut-être chez le vétérinaire. Et dans la plupart des cas, ca ne signifie pas qu’ils sont heureux de voir ce gentil docteur qu’ils adorent  😉

Il présente les signes physiques de la douleur chez le chat :

chat douleur

  • Ses oreilles sont tombantes, aplaties
  • Ses yeux sont à moitié fermés, ses pupilles sont dilatées
  • Son front est plissé, tout le visage est comme contracté.
  • Il dort sur le côté, pattes tendues.

Vous connaissez votre chat. Vous savez ce qui est inhabituel ou non venant de lui. C’est surtout le changement d’attitude qui doit alerter. Après tout, chez les humains chacun réagit à la douleur d’une manière ou d’une autre. Chez les chats, c’est la même chose. En plus, les comportements ne seront pas les mêmes en fonction du fait qu’il ait mal à l’oeil ou à la patte. Soyez donc attentif à tout changement d’habitude de votre chat (surtout que le chat a plutôt un caractère routinier !).

Que faire si mon chat a mal ? Puis-je lui donner un anti-douleur ?

anti-douleur chat

Si votre chat a mal, vous pouvez essayer d’identifier d’où vient la douleur. Est-ce à la patte, à l’oeil ? Est-ce que vous repérez une absence de poils localisée, une rougeur, une blessure, un corps étranger ?

En fonction de ce que vous constatez, vous pouvez agir. Par exemple, s’il a un objet coincé entre les coussinets, vous pouvez le lui enlever. Par contre, il ne faut absolument pas que vous lui donniez un anti-douleur pour humain sans avis d’un vétérinaire ! Le paracétamol (que l’on retrouve dans le dolipran par exemple) peut-être mortel pour votre chat !  Ne vous improvisez donc pas vétérinaire. Les médicaments ont des actions sérieuses qui peuvent certes être bénéfiques, mais aussi qui peuvent aussi malheureusement avoir de graves conséquences lorsqu’ils sont utilisé à tord.

Si vous voyez que la douleur ne passe pas (ou que la blessure est sérieuse), prenez rendez-vous chez le vétérinaire. Il pourra identifier la cause de la douleur et surtout prescrire à votre chat un traitement qui lui est adapté. Sachez que vos observations aideront beaucoup le vétérinaire à trouver la cause de la douleur chez le chat. En effet, vous connaissiez mieux votre chat et ses habitudes. Le vétérinaire ne peut pas s’appuyer sur des observations médicales pour savoir si le chat a mal (pouls, rythme de la respiration, température). Il se base sur les réactions du chat au toucher mais aussi à ses changements d’habitudes. Le vétérinaire a des grilles d’évaluation de la douleur qu’il remplit avec ce qu’il peut voir (expression physique de la douleur, réaction au toucher, plaintes…) mais aussi en analysant un éventuel changement d’attitude, ce qui peut être compliqué pour lui. Si vous le pouvez, aller donc chez le vétérinaire vous-même avec votre chat.

Une fois la source de la douleur déterminée, le vétérinaire pourra effectuer des manipulations, des soins et prescriptions pour le bien-être et la santé de votre chat. Il n’hésitera pas si besoin à prescrire un anti-douleur pour chat, car la douleur peut impacter la santé du chat (s’il ne se nourrit plus par exemple). Votre chat sera apaisé et mieux dans sa peau. Et de votre côté, vous retrouverez la boule de poils câline et pleine d’énergie que vous aimez tant !

 

Follow

About the Author

Hello ! Je suis Amélie, une des auteurs du blog. J'ai deux chats : Yang et Yuki (un petit gars et sa soeur). Je vous écris sur la santé des chats, mais vous donne aussi mes astuces pour vous faciliter la vie au quotidien tout en comblant votre chat de bonheur !